Mission flash AN

La mission flash a rendu son rapport et nous avons écouté attentivement la vidéo et lu le document.

Nous avons plusieurs observations à exposer, en tant qu’association concernant le haut potentiel, créée pour diffuser les informations scientifiques sur le sujet.

La médicalisation du sujet par le terme « prise  en charge » nous interpelle. De même que le « suivi médical ». Il est inquiétant que l’on puisse penser que l’intelligence doit être envisagée en terme médical, voire de handicap.

Extrait :

« Il nous paraît donc indispensable qu’un enfant identifié comme étant intellectuellement précoce soit automatiquement signalé à l’équipe pédagogique grâce, par exemple, à la mise en place d’un dossier de suivi, sur le modèle des dossiers médicaux, qui l’accompagnerait tout au long de sa scolarité et dans lequel pourraient figurer l’ensemble des informations utiles à sa prise en charge (proposition n° 5). « 

 

C’est la teneur négative du rapport et de la vidéo qui prédomine globalement, même s’il est dit (en toute fin à seulement 1 h 05) ,  qu’une majorité d’enfants précoces n’ont pas de difficultés scolaires.

Nous avons une inquiétude au sujet de certaines des préconisations qui pourraient avoir pour conséquence une stigmatisation des enfants surdoués dans les écoles ou collèges, comme le sas. Le « sas de décompression » les désignera du doigt d’emblée. Les « intellos » sont déjà harcelés dans les classes, actuellement, c’est un problème récurrent.

« la mise à disposition d’un local réservé aux élèves précoces animé par un adulte référent servant de lieu d’écoute, d’échange, de travail et de repos  »

peut prêter à rire.

En outre les ULIS, ne sont pas exclues,

« programme spécialisé, mise en place éventuelle de nouveaux outils tels que les unités localisées pour l’inclusion scolaire (ULIS) pour les EIP. Aucune solution ne doit être écartée. »

ce qui choque les enfants précoces eux-mêmes et les parents d’enfants précoces. Ces enfants sont sensibles et vont vite comprendre l’acronyme.

« Les élèves scolarisés au titre des ULIS présentent des troubles des fonctions cognitives ou mentales, des troubles spécifiques du langage et des apprentissages, des troubles envahissants du développement (dont l’autisme),  des troubles des fonctions motrices, des troubles de la fonction auditive, des troubles de la fonction visuelle ou des troubles multiples associés (pluri-handicap ou maladies invalidantes). »

http://eduscol.education.fr/cid53163/les-unites-localisees-pour-l-inclusion-scolaire-ulis.html?fbclid=IwAR0JAeM-gz93mMWQs_1FHwk9V29Jo6j2V85W-4l4WSu5qDljVff39Cij8qg

 

Franck Ramus a été auditionné, mais la parole scientifique n’a eu que peu d’impact pour la rédaction de ce rapport. La préconisation finale voulant faire des mesures communes avec le handicap est symbolique d’un mouvement de pathologisation du haut potentiel qui est prégnant depuis quelques années. Ce rapport en est le résultat. Il est totalement dommageable pour le présent et l’avenir de ces enfants et leur estime de soi de les laisser penser qu’ils doivent être mis à part.

Nous savons déjà que des référents EIP sont des enseignants ASH (enseignants spécialisés pour le handicap) très souvent. Ce fait est  suffisamment préoccupant.

Ce qui n’apparaît pas dans le rapport, c’est la non représentativité des personnes qui consultent pour généraliser. (quelques %). Cette information a été soulevée par l’article la pseudoscience des surdoués de F Ramus et N Gauvrit. (2017)

Par ailleurs, si l’on fait croire que le haut potentiel est une source de malheur, les diagnostics des vrais troubles ne seront pas posés. Malheureusement pour des enfants avec TSA ou TDAH par exemple.

La menace d’une prophétie autoréalisatrice plane également.

Pour lire le PDF complet, cliquer sur :

Communication Mission Flash Précocité

La vidéo :

http://videos.assemblee-nationale.fr/video.7162624_5c4726dacddb2.commission-des-affaires-culturelles–conclusions-des-missions–flash—-precocite-et-troubles-a-22-janvier-2019

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.